• +33 (0)6 72 12 27 71 / +33 (0)6 82 41 22 50

Blog

« L’anglo a un caractère très formateur » – Coralie CASSOT

« Quand on a le mode d’emploi, ça dure toute la vie. »

CORALIE CASSOT –
Jeune éleveuse bovin et équin, amoureuse de la race, nous retrace son expérience. 

𝙿𝚘𝚞𝚛 𝚜𝚊 𝚌𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 “𝙿𝚘𝚞𝚛𝚚𝚞𝚘𝚒 𝙾𝚜𝚎𝚛 𝚕’𝙰𝚗𝚐𝚕𝚘?”, 𝚌𝚎𝚝𝚝𝚎 𝚜𝚎𝚖𝚊𝚒𝚗𝚎, 𝙶𝚎́𝚗𝚎́𝚝𝚒𝚚𝚞’𝙰𝚗𝚐𝚕𝚘 𝚎𝚜𝚝 𝚊𝚕𝚕𝚎́ 𝚊̀ 𝚕𝚊 𝚛𝚎𝚗𝚌𝚘𝚗𝚝𝚛𝚎 𝚍𝚎 𝙲𝙾𝚁𝙰𝙻𝙸𝙴 𝙲𝙰𝚂𝚂𝙾𝚃 – 𝙹𝚎𝚞𝚗𝚎 𝚎́𝚕𝚎𝚟𝚎𝚞𝚜𝚎 𝚋𝚘𝚟𝚒𝚗 𝚎𝚝 𝚎́𝚚𝚞𝚒𝚗, 𝚊𝚖𝚘𝚞𝚛𝚎𝚞𝚜𝚎 𝚍𝚎 𝚕𝚊 𝚛𝚊𝚌𝚎, 𝚗𝚘𝚞𝚜 𝚛𝚎𝚝𝚛𝚊𝚌𝚎 𝚜𝚘𝚗 𝚎𝚡𝚙𝚎́𝚛𝚒𝚎𝚗𝚌𝚎.

Mes parents étaient éleveurs bovins principalement et j’ai découvert l’anglo lors de mon BEPA activités hippiques – entraînement du cheval de compétition. Pendant cette formation, j’ai eu la chance d’effectuer un stage au haras de Pompadour et c’est là que je suis tombée amoureuse de l’anglo. C’est à cet instant qu’est née ma passion pour l’anglo et l’élevage. Il n’y a pas meilleur lieu de formation pour apprendre à aimer l’anglo que Pompadour. J’ai pu, tout en découvrant la race, apprendre toutes les techniques d’élevage. Je suis également une passionnée de concours complet et il n’y a pas mieux que l’anglo pour cette discipline !  J’aime la race, l’animal, sa sensibilité tant dans son caractère que dans ses tissus et dans toutes ces qualités que l’on ne trouve pas ailleurs. J’aime beaucoup le caractère de l’anglo, il est très droit, ne laisse pas passer beaucoup de choses mais est très formateur. L’anglo, de par sa franchise, sa sincérité, me fait me remettre en question en permanence, je dois toujours faire de mon maximum pour être à la hauteur de ce qu’il peut nous demander. La race est également très polyvalente, bien que je la destine personnellement beaucoup au concours complet, l’anglo peut être un cheval de loisir, de famille. 

Pour commencer dans l’élevage d’anglo il est nécessaire de bien choisir ses juments tant sur la partie éducation et papiers que sur les résultats sportifs. 

L’anglo est sous valorisé, mais c’est une race pleine de potentiel : il faut oser ! 

Share

Posts by 

Enter your keyword: